Résumé

Les conditions écologiques du bassin du fleuve Mono (BFM) sont favorables à la survie et au développement de la biodiversité. Cependant, cette biodiversité, en particulier faunique, est fortement sous pression anthropique. La présente synthèse est une contribution à l’analyse de l’état de connaissance sur la faune et son habitat dans le BFM. Plus spécifiquement, elle vise à évaluer l’état des connaissances sur la faune et l’habitat et caractériser la diversité faunique du BFM. Au total, 89 références comprenant majoritairement des articles (71,9 %) et des rapports d’études (24,5 %) ont été retenues. Ces publications ont abordé 12 catégories thématiques dont les plus représentées sont la faune (23,5 %), la cartographie (19,6 %) et les aires protégées (19,1 %). L’analyse de la diversité faunique ressort 476 espèces réparties en sept (7) classes et 152 familles. L’avifaune (38,2 %) est la plus représentée. Une proportion de 4,2 % de la faune recensée (20 espèces) est classée vulnérable suivant l’Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN). Les études n'existent pas sur certains groupes d’insectes et ont peu abordé la vulnérabilité locale et la viabilité de l’habitat faunique. Les modèles écologiques des habitats fauniques et l’impact des changements climatiques sur la distribution de la faune sont quasiment inexistants. La prise en compte de ces insuffisances contribuera à la mise en place d’un mécanisme de gestion plus efficiente de la faune du BFM.


Mots clés: Fleuve Mono, faune, habitat, dégradation