Résumé

Les aplombs du cheval correspondent à l’orientation des membres sous le corps. Le jeune poulain peut être confronté quelques jours après sa naissance ou durant sa croissance à des déviations angulaires de ces membres entrainant une mauvaise répartition des charges, une usure non homogène au niveau des articulations, des muscles et des ligaments. Ces déviations sont à l’origine de pathologies telles que l’ostéochondrose, de l’ostéo-arthrose, des tendinites ou des fractures, susceptibles d’influencer ses performances et sa carrière par la suite. Ces déviations angulaires concernent principalement les articulations du carpe, du boulet et du jarret. Lors des déviations congénitales, elles sont attribuées à l'immaturité de la structure osseuse, à une laxité des structures péri-articulaires, une croissance osseuse asynchrone ou à une déviation diaphysaire. Dans le cas des déviations acquises, la croissance osseuse disproportionnée des plaques de croissance et des centres d’ossification des épiphyses en sont les responsables. Le traitement de ces déviations, doit être précoce avant la fermeture des plaques de croissance du poulain. Divers traitements sont actuellement disponibles pour corriger ces déviations, il s’agit des mesures conservatrices, de la maréchalerie ou des interventions chirurgicales. Le but de cette mise à jour bibliographique est de recenser les différents traitements non chirurgicaux décris actuellement et de comparer leurs résultats, afin de garantir aux vétérinaires praticiens équins et aux étudiants vétérinaires la meilleure prise en charge thérapeutique de la pathologie.


Mot clés: déviations angulaires, traitement, valgus, varus, poulain


.