Résumé

Cinq hybrides d’olivier issus de la variété tunisienne ‘Chemlali Sfax’ ont été obtenus à partir de croisements dirigés pour améliorer la composition acidique de l'huile. L’objectif de ce travail est d’étudier le comportement agronomique de ces hybrides dans un verger conduit en irrigué (Sfax, Tunisie). L’étude de la composition acidique révèle que 4 hybrides se caractérisent par un taux en acide oléique supérieur à 69 % et un taux en acide palmitique inférieur à 16 %. L’étude des paramètres agronomiques montrent que les hybrides ont de bonnes performances au niveau d’un caractère déterminé. Deux hybrides ont un poids du fruit > 2 g, un hybride avec productivité et vigueur élevées, respectivement de 37,4 kg/arbre et 10,6 m3, et un hybride avec une vigueur réduite. De ce fait, 4 hybrides peuvent être proposés à l’inscription pour une culture irriguée et intensive et un hybride est à exclure de l’inscription vu sa composition acidique de l’huile similaire à la variété locale de référence ‘Chemlali Sfax’.


Mots-clés: Olivier, hybrides, Paramètres agronomiques, Composition en acides gras